Urgent

La Mauritanie ferme sa frontière avec le Mali après un premier cas mortel d'Ebola

Comment Sarkozy a «vendu» la France à Hamad Ben Khalifa

Nicolas Sarkozy et Hamad Ben Khalifa. D. R.
Nicolas Sarkozy et Hamad Ben Khalifa. D. R.

Des voix s’élèvent en France qui dénoncent la collusion par trop affirmée du président sortant Nicolas Sarkozy et son fidèle lieutenant Alain Juppé avec l’émir du Qatar, «pourvoyeur de fonds des groupes islamistes armés», selon l’opposition. Cette accointance avérée entre ce monarque putschiste et les terroristes n’a pas empêché Sarkozy et son ministre des Affaires étrangères d’ouvrir la France à ses fonds souverains qui se multiplient à l’insu des Français. Ceux qui conseillent Hamad Ben Khalifa ont pour but de faire main basse sur l’économie française par étapes, pour se placer comme partenaire incontournable et inverser la tendance, en faisant de la France un objet malléable à merci. «Le Sud aurait applaudi cette colonisation en sens inverse», constatent les observateurs, mais, regrettent-ils, le clan Ben Khalifa «représente une menace réelle pour la stabilité et la sécurité dans le monde» et la France, pays de démocratie, «doit se débarrasser de cet envahisseur encombrant». Le retour des socialistes au pouvoir enclenchera le compte à rebours de la «déqatarisation» de la France, notent-ils.
Dans une série de rachats qui s’est accélérée depuis l’avènement du binôme Sarkozy-Juppé au pouvoir, Qatar Holding, du clan Hamad Ben Khalifa, a acquis 3% du capital de Total. «L'acquisition par le Qatar de 3% des parts dans notre compagnie constitue clairement un progrès positif», a déclaré Christophe De Margerie, le PDG de Total, ajoutant que «cela témoigne de la forte relation établie» entre Total et le Qatar. «Nous nous félicitons d'un investisseur qui a prouvé qu'il est un partenaire de long terme», s'est réjoui De Margerie, ignorant sans doute où va l’argent de ce pays. Le patron de la major française n'a pas indiqué quand avait eu lieu cette entrée du Qatar dans son capital, ni le montant de cet investissement. Même si la ministre du Budget, Valérie Pecresse, souligne qu'il «ne s'agit pas de prendre un pouvoir de décision sur une très grande entreprise française», cela ne semble pas vérifiable à long terme si Sarkozy et la droite ne sont pas battus aux élections. Qatar Holding dépend de la très influente Qatar Investment Authority (QIA). Outre l’énergie, le Qatar a récemment renforcé ses participations dans les plus grands groupes français du luxe, du sport et des médias. En effet, l’émirat, «propriété exclusive» de Hamad Ben Khalifa, détient 1,03 % du capital du numéro un mondial du luxe LVMH et a également racheté la totalité du club de football Paris Saint-Germain (PSG), repris les palaces cannois Carlton et parisien Royal Monceau et fait une razzia sur les droits télévisés de Ligue 1, à travers sa chaîne de télévision Al Jazeera Sports. Hamad Ben Khalifa est aussi devenu le premier actionnaire du groupe de médias Lagardère, avec 10,1% du capital, acquis 5% du capital de Veolia Environnement et 5,6% du groupe de BTP Vinci et pris le contrôle du maroquinier Le Tanneur.
Ghania B.
 

Commentaires

Sarkozy et consorts vendraient leur âme pour l'argent (des autres)

apres le départ de sarkofeje les français vont nationaliser toutes ces entreprises et jeter ce gros lars qatari dehors.il ne peut pas s opposer à ce rouleau compresseur occidental car ce n est qu un ilot et n a meme pas d armée et je serai ravi si l iran acheve bien le boulot en occupant cette ile si petite et si misérable.

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Algérie Patriotique se veut un espace de débats et de réflexions. Notre équipe accueille avec enthousiasme ici vos commentaires et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Cependant, pour éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre modérateur seront publiés.