Film anti-islam : quand les Algériens donnent une leçon de maturité

Une poignée d'adeptes d'Ali Benhadj a manifesté à Kouba. Anis/New Press
Une poignée d'adeptes d'Ali Benhadj a manifesté à Kouba. Anis/New Press

L’Algérie a passé un vendredi calme, sans manifestations contre le désormais célèbre film anti-islam qui continue d’enflammer la rue arabe. A Alger comme à l’intérieur du pays, les rues sont très calmes en ce jour marqué par de fortes tensions dans plusieurs capitales arabes et musulmanes. Hormis Ali Benhadj, ancien numéro 2 du FIS dissous et un petit groupe de fidèles, qui ont tenté une «escapade» devant une mosquée à Kouba, la prière de vendredi s’est déroulée dans un calme total. Les craintes suscitées par de nombreux appels à des marches lancés jeudi sur les réseaux sociaux ont, bien entendu, contraint les autorités algériennes à mettre en place un dispositif de sécurité discret pour parer à toute éventualité. Mais la police n’a pas eu à intervenir. Sauf dans le cas de Benhadj, où la mini-manifestation a été vite dispersée sans violence. Les Algériens n’ont donc pas cédé au son des sirènes. Ils ont effectué leur prière du vendredi tranquillement. Une fois la prière accomplie, tout le monde a vaqué à ses occupations quotidiennes, dans la sérénité. Les Algériens ne sont pas tombés dans le piège de la violence qui ne fait que ternir davantage l’image du monde musulman. De leur côté, plusieurs imams ont dénoncé les manifestations violentes qui secouent plusieurs pays arabes et musulmans et qui nuisent, affirment-t-il, à l’islam. Par leur attitude calme, les Algériens viennent de répondre aux craintes démesurées des Etats-Unis qui ont déconseillé jeudi à leurs ressortissants de se rendre en Algérie en mettant en avant le risque accru d'attentats anti-américains après des poussées de violence en Egypte, en Libye, au Yémen, suivies ce vendredi par des attaques contre les ambassades de ce pays au Soudan et en Tunisie.
Sonia B.
 

Commentaires

ellah oakbar la illaha ila allah mohamed rassoule allah.le film est un file érotique (...) il n'a rien avoir avec la réalité du profète mohamed abdou rabi alaihi assalam nabiouna wa habibouna khatm el morssaline donc moi je voie pas pourquoi les musulmans donne trops d'importance sur ce film qu'il n'a aucune dignité ou réalité et même ses gens savent même pas parlés arabes la langue du coran.(...)

anti-americain arabe est fier de letre voila

Dans cette guerre contre la Libye, Washington poursuit plusieurs objectifs simultanément : 1. Contrôler le pétrole. 2. Sécuriser Israël. 3. Empêcher la libération du monde arabe. 4. Empêcher l’unité africaine. 5. Installer l’Otan comme gendarme de l’Afrique.
Ca fait beaucoup d’objectifs ? Oui. Tout comme lors des guerres précédentes : Irak, Yougoslavie, Afghanistan. En effet, une guerre de ce type coûte cher et comporte des risques importants pour l’image des Etats-Unis, surtout quand ils ne parviennent pas à gagner. Si Obama déclenche une telle guerre, c’est qu’il en attend des gains très importants.ils jurent solennellement que leur objectif est seulement de sauver des Libyens. Mais, au même moment, le sultan du Bahrein massacre des manifestants désarmés grâce aux deux mille soldats saoudiens envoyés par les Etats-Unis ! Au même moment, au Yemen, les troupes du dictateur Saleh, allié des USA, tuent 52 manifestants à la mitrailleuse. Ces faits n’ont été contestés par personne, mais le ministre US de la Guerre, Robert Gates, a juste déclaré : « Je ne crois pas que ce soit mon rôle d’intervenir dans les affaires internes du Yemen » [1].
Pourquoi ce « deux poids, deux mesures » ? Parce que Saleh accueille docilement la Vème Flotte US et dit oui à tout ce que lui commande Washington ? Parce que le régime barbare d’Arabie saoudite est complice des multinationales pétrolières ? Il y aurait de « bons dictateurs » et de « mauvais dictateurs » ?
Comment les USA et la France peuvent-ils se prétendre humanitaires ? Lorsqu’Israël a tué deux mille civils en bombardant Gaza, ont-ils instauré une « no fly zone »

Il es ai terminé du temps ou cet énergumène de Belhadj dont la propagande et le discours haineux anti algérien se faisait entendre. Le Peuple algérien a assez souffert seul et aujourd'hui, ce soit disant immam croit qu'il va le suivre. Il n'a pas retenu la leçon de Bab El Oued ou il a été hué et dégagé. Quand au soit disant film, nous avons compris son objectif, celle d'entretenir dans les pays musulman la fitna.

les 10 années que nous avons vécu sous les regards indifférent du monde nous en appris beaucoup el hamdou li allah

L'Algerie malgré cette décision américaine pourrait devenir très bientôt le leader du monde arabo musulman grâce a son comportement devant des situations politiques très critiques impliquant de la violence inutile. L'Egypte pourrait essayer de lui mettre des bâtons dans les roues a L'Algerie tout en réalisant se voyant perdre ce qu'elle rêvait de réaliser depuis plus d un siècle son leadership.
Toutes ces manifestations dans les pays musulmans ont rapporté quoi et vont rapporter quai au peuple musulman. Des sociologues et psychologue sociaux aux USA, Japon, Europe ont déterminé que ces manifs dans les pays arabo musulmans n avaient rien à voir uniquement avec la religion mais beaucoup plus une expression de la frustration contre la misère économique et sociale de leurs pays. Les peuples de la plupart des pays arabo musulmans pauvres ne voient pas la lumière au bout du tunnel.
L utilisation du Coran et de la religion leur rend l organisation des manifestations plus faciles aux yeux de leur propre société. On déclare que malheureusement la formation en philosophie générale et surtout sociale, de la plupart des leaders de ces manifestations laisse beaucoup à désirer, car un effort intellectuel très exigeant est demandé pour la compréhension de cette discipline. Vu que le Coran est appris par cœur des le jeune âge il leur est plus facile de le citer en référence devant n importe quel problème de leurs sociétés.
Durant ces manifestations dans les pays musulmans les enfants de personnes bien nantis de la bourgeoisie, dans ces pays, ne participent jamais a ces manifestation ce qui confirme que l essence même de cette violence n a rien avoir avec uniquement avec la religion mais beaucoup plus avec la situation économique et sociale de ces peuples. Un bouc émissaire est toujours nécessaire pour déclencher ces manifestations de masse dans ces pays. Alors cette fois ci le blasphème perpétré par un individu de morale douteuse un immigre Egyptien de religion Copte, contre le Prophète Mohammed Salat Alih wa Salam a facilement déclenché ces manifestations.
Il est certain que cette situation ne reflète en aucunement le sentiment de la plus grande majorité des américains ou des populations des pays bien nantis. Egalement les princes et leurs descendants des monarchies arabe ne participent jamais a ce genre de manifestation soit qu’ ils se trouvent a l étranger comme a Londres, Paris ou Los Angeles soit qu’ ils décident t de rester en sécurité a la maison regarder ces événements a la télévision ou en téléphonant a leurs banques a l étranger pour les rassurer…

Pour la première fois, nous nous distinguons des autres par quelque chose de positif. Tant mieux. Même si cela était prévisible pour un peuple meurtri par le terrorisme barbare qui b'a épargné ni femmes ni enfants. Les barbus comme on les appelle chez nous ne peuvent plus mobilisés. ils ont depuis longtemps perdu toute crédibilité. Ils ont toujours du sang sur les mains, le sang des 200 000 morts durant la décennie rouge.

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Algérie Patriotique se veut un espace de débats et de réflexions. Notre équipe accueille avec enthousiasme ici vos commentaires et s'engage à respecter votre liberté d'expression. Cependant, pour éviter les abus et les contenus offensants, seuls les commentaires validés par notre modérateur seront publiés.