Urgent

Saisie de quatre quintaux de kif traité dans la zone frontalière ouest (Douanes)

Québec : un livre bat en brèche les clichés sur les musulmans

Frédéric Castel, co-auteur du livre. D. R.
Frédéric Castel, co-auteur du livre. D. R.

Un livre, sorti au Québec, bat en brèche les clichés sur les musulmans, dont la vie en immigration se transforme souvent en un interminable cauchemar. Edité en mars dernier sous le titre Le Québec après Bouchard-Taylor : les identités religieuses de l’immigration, ce livre, fruit d’un travail de longue haleine de deux chercheurs à l’Université du Québec, connaît un franc succès au Canada, mais aussi en France, où le débat sur l’immigration et l’islam fait rage en ce second tour de la présidentielle, avec surtout la percée de l’extrême droite. Dirigé par deux éminents religiologues, Louis Rousseau, ancien professeur au département de sciences des religions à l’UQAM, et Frédéric Castel, chargé de cours au département de sciences de la même université, cet ouvrage éclaire les débats publics mettant en scène le facteur religieux et l’ethnicité. Traitant de quatre communautés religieuses (bouddhistes cambodgiens, hindous d’origine tamoule sri-lankaise, musulmans maghrébins et des pentecôtistes originaires d’Afrique subsaharienne), cette publication souligne, en effet, à quel point les immigrés issus des pays musulmans, les Algériens en particulier, sont ouverts, tolérants et assez intégrés dans la société québécoise. Il relève, à titre illustratif, que seulement 15% des femmes immigrées algériennes portent le voile, un «signe dit ostentatoire de religiosité musulmane» qui constitue un abcès de fixation des islamophobes. L’observation porte autant sur le contenu des formes religieuses qui servent à la construction d’une identité singulière que sur les fonctions plurielles attribuées par chacun à son appartenance religieuse et, plus largement, sur les rapports avec la société d’accueil. Ce travail sur soi utilisant la différence religieuse rejaillit en retour sur la société d’accueil elle-même, sollicitant de nouveaux rapports, souvent problématiques, à la dimension religieuse de sa propre histoire. Aux arguments solides et puisés du terrain de la recherche, ce livre, premier du genre au Québec, fournit, ainsi, une connaissance assez rare sur un aspect central de la vie de beaucoup de Québécois d’arrivée récente. Il offre une grille de lecture nouvelle, loin des discours politiciens stigmatisant outrancièrement cette communauté religieuse, souvent présentée comme violente et dangereuse. Plusieurs musulmans du Québec se reconnaîtront sans doute dans le portrait tracé par ces chercheurs, actuellement très sollicités par la presse occidentale. Les musulmans vivant en Occident sont, de manière générale, victimes de stéréotypes véhiculés par des médias en quête de controverse et de popularité. La confusion créée par des politiciens, soutenue par des spécialistes de la dernière heure et entretenue par des médias ultra-droitiers, alimente et attise le sentiment d’islamophobie chez les populations d’accueil. Ce livre tente, de ce fait, de briser ces clichés et reposer les termes du débat pour mettre un terme à la stigmatisation des musulmans en Occident.
Sofiane B.
 

Commentaires
AVERTISSEMENT
Algeriepatriotique ne validera aucun commentaire ne respectant pas les règles éthiques. Les messages à caractère contrevenant à la loi, violents, racistes, régionalistes et comportant des insultes et des accusations sans preuves seront systématiquement éliminés. Par ailleurs, les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et n’engagent pas la responsabilité d’Algeriepatriotique.


Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.