Ain Temouchent : 68 personnes arrêtées pour spéculation sur le ciment


Soixante huit personnes impliquées dans une grande opération de spéculation sur le ciment ont été arrêtées à Aïn Témouchent au terme d’une enquête qui a duré deux années, apprend-on samedi de source policière.
L’enquête, menée par la brigade économique et financière de la Police Judiciaire (PJ) a permis de découvrir que 146 193 tonnes de ciment provenant de la cimenterie de Beni Saf, a fait l’objet de spéculation, entre 2008 et novembre 2011, précise un communiqué de la Sûreté de Wilaya d’Aïn Témouchent, soulignant que ce trafic a représenté un montant global de près de 761 millions de dinars.
L’enquête a révélé que certains clients de la cimenterie «bénéficiaient de facilités pour l’obtention de bons de livraison de la part de certains fonctionnaires du service commercial de l’usine», soutient-on.
Le communiqué précise, en outre, que «des dossiers administratifs étaient déposés auprès du service commercial sans que les clients ne disposent de sièges et locaux réglementaires pour la pratique d’une telle fonction, ni même les équipements et matériels nécessaires». «Ces quantités étaient destinées à la revente sur le marché parallèle à des prix prohibitifs», souligne-t-on de même source.
Parmi les personnes mises en cause figurent, entre autres, le Directeur général par intérim de la cimenterie, le chef de service commercial et neuf fonctionnaires, neuf notaires des wilayas d’Oran et de Sidi Bel Abbes et 48 opérateurs (transformateurs et industriels), ajoute-t-on.
Présentés le 24 avril dernier devant le parquet de Beni-Saf, qui a transmis le dossier au juge d’instruction, sept opérateurs et industriels ont été placés sous mandat de dépôt et 12 personnes ont fait l’objet de mandat d’arrêt.
Les autres mis en cause ont été placés sous contrôle judiciaire, précise-t-on de même source