Urgent

Saisie de quatre quintaux de kif traité dans la zone frontalière ouest (Douanes)

Burkina Faso : le président Blaise Compaoré annonce dans un communiqué qu'il quitte le pouvoir

Pakistan : découverte du corps décapité d'un médecin britannique du CICR


Les autorités pakistanaises ont découvert dimanche le corps décapité d'un médecin britannique travaillant pour le Comité international de la Croix-Rouge qui avait été enlevé en janvier à Quetta, dans le sud-ouest du pays.
Le Dr Khalil Rasjed Dale, qui était âgé de 60 ans, avait été enlevé le 5 janvier par des extrémistes présumés alors qu'il regagnait son domicile après son travail.
Son corps et sa tête ont été retrouvés enveloppés dans un plastique sur le bas-côté d'une route. Le sac en plastique blanc portait son nom en lettres noires.
«Un couteau acéré a servi à découper la tête du corps», a expliqué le Dr Safar Hussain, qui a été le premier médecin à l'examiner. «Sa mort remonte à une douzaine d'heures».
«Le CICR condamne dans les termes les plus vifs cet acte barbare», a déclaré son directeur général, Yves Daccord, dans un communiqué. «Nous partageons tous, au sein du CICR et de la Croix-Rouge britannique, la peine et la colère de la famille de Khalil et de ses amis».
Le secrétaire au Foreign Office, William Hague, a lui aussi fait part de son indignation. «S'attaquer à quelqu'un dont le rôle était d'aider le peuple pakistanais est tout aussi absurde que cruel», a réagi le chef de la diplomatie britannique dans un communiqué.
Quetta est le chef-lieu du Balouchistan, la province la plus grande mais aussi la plus déshéritée du Pakistan qui abrite de longue date une guérilla séparatiste. Des radicaux proches des taliban opèrent également dans cette province, limitrophe de l'Afghanistan et de l'Iran.
Le Dr Dale avait travaillé en Somalie, en Afghanistan et en Irak pour le CICR et la Croix-Rouge britannique avant d'être nommé au Pakistan. Il dirigeait un programme de santé publique au Balouchistan depuis près d'un an lorsqu'il a été enlevé, selon le CICR.